L’Italie a occupé une place importante dans l’histoire de ma génération. Le « Mai 68 » le plus long et le plus riche de notre Europe. Puis, les services secrets italiens, la CIA, les fascistes ont lancé, avec une série d’attentats sanglants, la « stratégie de la tension ». Les « années de plomb » commencent, la gauche et l’extrême gauche italiennes n’y survivront pas. C’est l’arrière plan de l’histoire d’un jeune délinquant italien, réfugié en France, qui se met à écrire. Pour raconter sa vie, retrouver ses souvenirs de prison, d’amitié, d’espoir d’un autre monde. Pour séduire une femme, pour exister tout simplement, et sortir de l’extrême solitude dans laquelle il se trouve. Finalement, à travers ce travail de création, il devient écrivain. L’écriture est sa vie, lui construit une personnalité, lui bâtit sa propre vérité. 
Et il se trouve pris à son corps défendant dans un jeu très complexe entre réfugiés politiques, police et services secrets italiens. Vrai ou faux, son roman? En tout cas, un genre d’histoire dont on peut mourir…

 

Édition de poche

Folio policier, 2015

Traductions

Η απόδραση

Εκδόσεις του Εικοστού Πρώτου, 2013

Ausbruch

Ariadne-Krimi. Argument, Hamburg 2014

Escape

Arcadia Books
London, 2014

Flykten

Atlantis
Stockholm, 2014

Firar

Dipnot Yayınları
Ankara, 2018