Bien connu des services de police

 

 

J’ai enseigné vingt deux ans à Saint Denis, dans le 9-3, à une époque où les rapports entre la population et le commissariat de police de la ville étaient particulièrement tendus, autour de 2005, l’année de la flambée des violences dans les banlieues. J’ai aimé ma fac, mes étudiants, la ville de Saint Denis. Je leur devais ce roman, pour essayer de comprendre. Pendant toute la période de fabrication du roman, j’ai fréquenté les tribunaux et les procès dans lesquels des policiers étaient impliqués. J’ai tout vu, tout entendu, des policiers désorientés, parfois broyés, des fiers à bras, des brutes, des statisticiens, des politiciens stratèges, des démissionnaires désespérés. J’ai vu un corps de fonctionnaires qui se vit comme une forteresse assiégée, et s’emploie à la consolider par tous les moyens. Hostilité à l’égard des magistrats qui sapent le travail d’une police qui, elle, est à l’abri de toute critique. Face à une population qu’il est censé servir, cohésion et solidarité du corps, jusqu’aux faux témoignages et au trucage des preuves pour garantir l’impunité de tous. Et parfois, contacts avec les truands qu’il est censé combattre, pour la bonne cause s’entend.
Je raconte. Un roman pour comprendre que, finalement, une société a la police qu’elle mérite.

Trophée 813 du meilleur roman noir francophone 2010

Édition de poche

Folio policier, 2015

Traductions

Einschlägig bekannt

Ariadne-Krimi
Hamburg, 2011

Già noto alle forze di polizia

Marco Tropea Editore, Milano, 2011

Un Habitual de la comissaria

Editorial Alrevés, Barcelona, 2013

Teskilatin Gözdesi

Dipnot Yayinlari
Istanbul, 2018