L’école des hautes études en sciences sociales (EHESS) a organisé au printemps 2011 un cycle Vies parallèles, œuvres croisées. De la recherche à la fiction

Voici la présentation des conférences :

Nombreux sont les écrivains pour lesquels la littérature est une seconde activité exercée dans les temps morts de leur profession première. Parmi ceux-ci, les enseignants et les chercheurs occupent une place à part, car ils ont franchi le miroir en passant du monde de la science et des hypothèses au pays des merveilles et de l’imagination. Mais d’un côté comme de l’autre, ils usent des mêmes outils, ils écrivent des textes. Pourquoi ont-ils un jour voulu sauter le pas et prendre ce risque ? S’agit-il d’une transmutation de leur réflexion, à moins qu’il ne faille parler de rupture, de décalage permettant de dire enfin ce que seule la littérature sait dire ?

Ce cycle sera l’occasion d’en savoir plus sur ce passage, en dialoguant avec Chantal Thomas, alias Chantal Thomas, Dominique Manotti alias Marie-Noëlle Thibault, et Fred Vargas, alias Frédérique Audoin-Rouzeau, qui ont accepté de se prêter au jeu.