Past and present

Samedi 9 mai 2015. Soirée au Magasin Général de Tarnac.
Je présente La formation de la classe ouvrière anglaise d'Edward P. Thompson, une somme mythique, une œuvre d'historien à la recherche des origines de la classe ouvrière anglaise entre 1780 et 1830, une "histoire du point de vue des vaincus", à la croisée de toutes les tendances intellectuelles les plus vibrantes et les plus créatrices dans le mouvement ouvrier européen des années 60 et 70, opéraïsme italien, conseillisme français, marxisme anglais. Un livre dont j’ai traduit une partie, dans une autre vie.
J’étais curieuse de cette première rencontre avec « ceux de Tarnac », dont L’Honorable Société avait repris quelques éléments d’histoire. Ils venaient d’apprendre la mise en examen de plusieurs d’entre eux, dont trois pour terrorisme. Nouvelle qui ne semblait pas les perturber outre mesure. La salle du Magasin général était pleine, d’un public attentif, studieux, malgré la difficulté du sujet : le livre est énorme, l’histoire ouvrière anglaise inconnue des Français, et la démarche de Thompson aux antipodes de notre culture marquée par le structuralisme et l’althussérisme.
Après une heure et demie de « conférence », repas collectif. Bonne surprise, la bouffe faite de façon collective était très bonne, les Tarnac sont écolos, d’accord, mais pas tendance ascétique. Ça fait plaisir. La discussion a donc pu se prolonger par petits groupes, dans la bonne humeur.
On prend rendez vous pour le procès. Au cœur de celui-ci il y aura le livre collectif des Tarnac, L’insurrection qui vient, qui est retenu comme fondement de l’accusation de « terrorisme » et attribué à Julien Coupat, qui nie en être l’auteur. Le livre peut être téléchargé sur le site de l'éditeur (cliquez ici). Lisez le. Pour vous faire une idée.
Voir un autre compte rendu de mon déplacement dans le Limousin sur le site de Serge Quadrupanni qui en était l'initiateur.